Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 15:30
 
Hat Chéo
 
Opéra populaire vietnamien
 
 
 Il est très intéressant de pouvoir mesurer la qualité de cette forme théâtrale vietnamienne avec, en mémoire, la prestation récente du style coréen Bongsam talchum. Cela permet, indépendamment de tout volontarisme analytique, de noter les différences. Cela conduit surtout à percevoir, qu'à l'opposé des formes coréennes, les styles vietnamiens sont peu représentés en France, d'où le caractère d'autant plus précieux de cette découverte.
 
 Avant que ce soit la musique qui retienne l'attention, le théâtre Hat Chéo frappe par les prestations corporelles de ses acteurs. Théâtre musical qui suppose, si on le compare à d'autres formes asiatiques (Inde, Indonésie, entre autres), une certaine visibilité de la danse. Ici, les mouvements chorégraphiques restent ténus, marqués par une verticalité des corps. Mais cela rend d'autant plus fort la technique gestuelle. Magnificence des déploiements des mains, au détriment de la rigidité des corps, qui évoque autant une certaine Chine ancienne - mais, pour le coup, inhérente à la noblesse - que l'Inde, où s'origine le bouddhisme.
 
 En terme de mise en scène, l'entrée des acteurs lors des scènes-clés réjouiraient bien des chorégraphes ou metteurs en scène contemporains : assis à côté des musiciens, ils ou elles se lèvent peu à peu avant de venir se positionner au coeur de l'espace. Entrée aussi discrète que nécessaire, qui rend compte de la dimension populaire de cette forme théâtrale. On imagine aisément des prestations en plein air, pour cette forme issue des villages des delta du Fleuve rouge (Tonkin).
 
Les chants ajoutent également à cet aspect populaire : les voix éraillées, aiguës, semblent loin de tout perfectionnisme vocal. Les musiciens, répartis d'un côté à l'autre de la scène, égrènent des notes assez sobres, détachées, loin de toute complexité musicale - loin des ensembles coréens, en tout cas. La musique est ainsi plus portée par une dynamique d'accompagnement théâtrale que d'expansion instrumentale ou vocale.  La percussion, par ses frappes particulières, enjouées, est sans doute l'instrument qui attire le plus l'oreille, contribuant à faire de ce spectacle un agréable moment.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Blog De Karminhaka

  • : Attractions Visuelles
  • : Cinéma, théâtre, voyages, danse contemporaine, musique du monde
  • Contact

Recherche